Les visites culturelles à ne pas manquer à Anuradhapura

Il existe plusieurs villes aux visites culturelles passionnantes comme Anuradhapura, l’une des anciennes capitales du Sri lanka. Une capitale politique et religieuse qui a perduré pendant 1300 ans, mais la ville a été abandonné suite à une invasion en 993.

La jungle très dense entour l’endroit, cachent les ruines de grands palaces, monastères et monuments. Un travail de restauration a été mis en place pour reconstruire ces sites, et rendre accessibles les ruines aux curieux voyageurs désirant se plonger dans ce qu’était l’histoire et la culture du Sri Lanka. 

Visites culturelles

1. RUWANWELISSEYA DAGOBA 

Connu comme le troisième plus grand dagoba du mondeRuwanwelisseya Dagoba offre un magnifique et enivrant panorama. La taille de la structure est immense et l’extérieur d’un blanc immaculé s’allie parfaitement au bleu du ciel, qui vous subjugueront. L’atmosphère apaisante et calme offre des balades au coeur du site qui vous feront oublier tous vos petits soucis du quotidien. Vénéré par beaucoup au Sri Lanka, vous rencontrerez très probablement de très forts homages tout au long de votre visite. Effectuer celle-ci avec un guide est recommandé, de cette manière vous bénéficierez de toutes les connaissances et informations sur le lien et ses origines.

2. JAYA SRI MAHA BODHI / SACRED FIG TREE

Situé à quelques minutes à pied de Ruwanwelisseya Dagoba, les voyageurs pourront facilement trouver leur chemin pour se rendre au Sacred Fig Tree après avoir visité le magnifique dagoba. Il est dit qu’il serait historiquement le plus vieil arbre authentique du monde, ceci sans doute grâce à ses protecteurs qui s’occupent de lui depuis 2 000 an.

Une multitude d’arbres recouvrent le sol de ce site, avec au sommet d’une plateforme, le plus vieux d’entre eux. Les jours de pleine lune et les week-ends, le site est bondé de fidèles apportant des cadeaux et des offrandes. Votre visite n’en sera que plus parfaite si vous vous y rendez en début de soirée, le coucher de soleil vous offrant un paysage à couper le souffle.

 

3. ISURUMUNIYA ROCK TEMPLE

Visites culturelles

Construit par le roi Devanampiya Tissa, dirigeant de l’ancienne capitale de Anuradhapura entre 247 et 207 avant J-C, Isurumuniya Rock Temple, abrite une collection de sculptures générant beaucoup d’intérêt. Pour les « amoureux d’Isurumuni », la représentation d’une femme soulevant un doigt d’avertissement timidement vers un homme, est sans aucun doute la plus célèbre de toutes les statues du site. Représentation de la famille royale, d’un éléphant jouant à éclabousser dans l’eau, sont elles-aussi très populaires dans le temple. La majorité des sculptures ont été déplacées dans un plus petit temple situé dans les terres.

4. LOVAMAHAPAYA

Entre votre visite du Ruwanwelisseya Dagoba et celle du Sacred Fig Tree, faites un arrêt à LovamahapayaSitué entre ces deux monuments rénovés, le Lovamahapaya était considéré comme une prouesse architecturale suite à sa construction par le roi Dutugemunu.

Décrit comme un édifice aux 9 histoires, l’imposante structure contient 1600 piliers en pierre et 100 espaces à chaque étage, pour loger les moines bouddhistes durant l’ère Anuradhapura. Le bâtiment a été détruit puis restauré un grand nombre de fois au fil des années ; un plus petit établissement avec plusieurs piliers reste aujourd’hui encore sur le site.

Visites culturelles

5. JETHAWANARAMAYA STUPA

Prenez le temps pour un voyage dans le passé en visitant l’imposant Jethawanaramaya StupaComme l’ancien Stupa avait été construit, et l’une des plus grandes structures du monde, le Jethawanaramaya Stupa a employé un total de 93,3 million de briques pour sa construction. La composition mesure approximativement 5,6 hectares, et pouvait héberger environ 10 000 moins bouddhistes. Comme la plupart des anciens bâtiments à Anuradhapura, le stupa a été détruit par l’invasion des Indiens du Nord. Quand Anuradhapura n’a plus été considéré comme capitale, le stupa, comme beaucoup d’autres ruines, à été recouvert par la densité de la jungle. Au 12ème siècle, le roi Parakramabahu a pris en main la restauration du stupa, le reconstruisant à sa taille officielle de plus de 70 mètres.

Laisser un commentaire